Le wikigolf - Severiano BALLESTEROS

  • Rechercher V

Severiano BALLESTEROS

  • Présentation

    Severiano Ballesteros est un golfeur célèbre né à Pedreña, en Cantabrie (Espagne), le 9 avril 1957. Considéré comme l’un des golfeurs les plus doués de l’histoire, il a permis de faire connaître le golf en dehors de ses pays traditionnels et historiques. Il est également l’un des joueurs qui a le meilleur pourcentage de points apportés en Ryder Cup (20 points pour 37 matchs disputés contre les États-Unis), compétition où il a constitué l’un des duos les plus célèbres de la compétition avec l’espagnol José María Olazábal. C’est la meilleure équipe de l’histoire de la Ryder Cup avec 11 victoires, 2 défaites, et 2 parties partagées pour 15 matchs.

    En octobre 2008, il est hospitalisé après s’être plaint de vertiges. On lui diagnostique alors une tumeur cérébrale.

    Lorsqu’il passe professionnel en mars 1974, il n’a pas encore 17 ans. Cependant, sa 20e place lors de son premier tournoi, lors du championnat professionnel espagnol, le déçoit énormément. Il remporte rapidement ses premiers tournois sur le circuit espagnol. Il fait également ses débuts en Europe en terminant à la cinquième place de l’Open d’Italie.

    Le début de sa renommée se produit lors de l’année 1976. C’est surtout sa performance lors de l’Open britannique qui marque les esprits. Il Durant les trois premiers tours, il occupe la position de leader, devançant à l’issue du troisième tour ses poursuivants de deux coups. Malheureusement, un score de 74 lors du dernier jour le voit terminer à la seconde place derrière Johnny Miller, partageant cette place avec Jack Nicklaus à six coups du premier. Durant cette même année, il remporte ses premiers succès sur le Circuit Européen, l’Open des Pays-Bas et le Trophée Lancôme. Il termine également premier à l’Ordre du Mérite européen, classement correspondant aux gains remportés sur le circuit européen.

    Les deux années suivantes, il ajoute six nouveaux titres sur le circuit européen, trois par année, terminant également de nouveau premier à l’Ordre du Mérite. Il est le premier à remporter la première place de premier à ce classement trois années consécutives. Il sera plus tard supplanté par l’Écossais Colin Montgomerie.

    En 1979, il franchit une étape en remportant son premier Majeurs lors de l’Open britannique où il devance l’Américain Ben Crenshaw de trois coups. Cette victoire fait de lui le plus jeune vainqueur du tournoi pour le 20e siècle et également le premier vainqueur européen, britanniques mis à part, à remporter un Majeur depuis la victoire du Français Arnaud Massy à l’Open britannique en 1907.

    Lors de son apparition suivante dans un Majeur, le Masters, il établit un nouveau record en devenant le plus jeune vainqueur de l’histoire du tournoi, record qui sera battu plus tard par Tiger Woods. Il est également le premier européen, et le deuxième non américain à porter la veste verte du vainqueur.

    Lors du Majeur suivant, l’US Open, il est disqualifié pour s’être présenté en retard.

    Lors de la saison 1981, son meilleur résultat en Majeur est une 33e place lors de l’USPGA. L’année suivante, il termine à la troisième place, ex-æquo, du Masters, puis ne passe pas le cut à l’US Open avant de terminer par deux 13e place à l’Open britannique et l’USPGA.

    Pour son premier tournoi du grand chelem de l’année 1983, le Masters, il renoue avec la victoire, remportant sa deuxième veste verte, devançant les Américains Ben Crenshaw et Tom Kite de quatre coups. Il enchaîne par une quatrième place à l’US Open puis une sixième à l’Open britannique et enfin une 27e à l’USPGA.

    Il remporte son quatrième Majeur lors de l’Open britannique 1984, disputé sur l’Old Course de St Andrews. Avec deux coups de retard sur le leader au soir du troisième tour, il devance finalement l’Américain Tom Watson et l’Allemand Bernhard Langer de deux coups grâce à un 69 sur le dernier tour. Il termine ensuite la saison avec une cinquième place lors de l’USPGA, son meilleur résultat dans ce tournoi.

    Il doit ensuite attendre 1988 pour renouer avec la victoire dans un Majeur. Durant cette période, il termine toutefois deuxième du Masters de 1985 et 1987, quatrième de l’édition de 1986, troisième de l’US Open 1987, sixième de l’Open britannique 1986.

    Pour remporter son cinquième Grand Chelem, il réalise un dernier tour à 65 coups, devançant finalement Nick Price de deux coups. Cette même année 1988 est la dernière année où il remporte un tournoi sur le PGA Tour, circuit où il aura finalement remporté neuf tournois.

    Sur le circuit européen, il remporte au moins un tournoi jusqu’en 1993, première année depuis 1976 sans victoire sur le circuit. Il remportera ensuite trois autres tournois, deux en 1994 et un en 1995 sur le circuit européen.

    Dans les tournois du Grand Chelem, son meilleur résultat après sa victoire de 1988 à l’Open britannique est une cinquième place lors du Masters de 1989. Après cette date, il ne termina dans le Top 10 d’un Majeur qu’à une seule occasion, lors de l’US Open 1991.

    Décédé le samedi 07 Mai 2011 à 54 ans suite à une tumeur au cerveau qui a été diagnostiquée en 2008 lors d’un premier malaise à l’ aéroport de Madrid . Steve aura laissé plus que des swings et des sorties de situations difficiles et inimaginables pour le commun des golfeurs. Un homme accueillant, communicant, dépourvu de tout arrogance, chaleureux, ouvert , doué et qui plus était d’une élégance enviable oui c’était un artiste. Aujourd’hui de nombreux golfeurs devant des situations de jeu complexes continueront à se dire qu’aurait fait Steve à ma place. Ce grand espagnol qui a mis le golf européen à l’échelle mondiale en allant défier les plus grands de la planète golf sur leur territoire restera à jamais dans nos cœurs et dans nos répertoires techniques

  • Liens externes

    Fiche Wikipédia